Racines

il y a
1 min
0
lecture
0
Cela fait si longtemps que je veux écrire
qui vous êtes.

Je souhaite vous marquer dans le temps...
Je ne supporte pas qu’on oublie
ce que vous êtes...
J’entends clairement votre voix,
les mots arméniens,
je sens votre main sur mon bras,
je hume votre sillage.
Je respire la cuisine arménienne.
Mes mots sont maladroits.
L’émotion les fait trembler.

Aujourd’hui j’ose parler de vous.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,