1
min

Qu'une ombre qui songe

Image de Artvic

Artvic

22 lectures

8

Je ferme les yeux, juste un instant et je t’imagine.
Ici, devant moi, de retour encore une fois.
Je transpire, mon cœur qui bat soulève cette poitrine,
Qui si longtemps fut ton refuge, ton véritable chez toi.

Puis, au petit matin, comme le brouillard tu disparais,
Dès que le soleil, me fait signe derrière les volets.
En une seconde, tu redeviens poussière d’or,
Tel le tourbillon d’une tornade, par la fenêtre tu sors.

Mes yeux doucement se réveillent, ils cherchent la lumière,
Que durant le sommeil tu apportais à mon corps.
Ton absence est comme l’armistice en temps de guerre,
Des sentiments de paix qui chassent le conquistador.

Et pourtant, de l’espoir en mon cœur, chaque nuit.
Une attente dévorante qui inlassablement me ronge.
Alors, cloîtré et résigné, tout au fond de mon lit,
Je ne suis qu’une ombre qui songe.

Thèmes

Image de Poèmes
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Une ombre qui songe... très beau...
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci Alice.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
C'est beau une ombre qui songe... j'aime les images insaisissables de vos mots. Merci :)
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Merci Lélie de votre lecture sur ma page
·
Image de Lucie
Lucie · il y a
Qu' une ombre qui songe, c' est un très joli titre ! vraiment, comme toujours, je ne peux qu' aimer !
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Amitié poétique Lucie, merci pour votre suivi sur ma page
·
Image de Petitefleur
Petitefleur · il y a
comme on aimerait parfois rester dans ses rêves où tout est possible et ne jamais ouvrir les yeux qui nous laisse ce grand vide...
·