Quintessence du désoeuvrement

il y a
1 min
3
lectures
0

Créer des bijoux de mots pour orner le mystère d'être au sein de la perpétuelle métamorphose  [+]

il les avait patiemment, longuement, opiniâtrement ouvragées, chantournées, patinées, ces heures, ces matinées, ces journées sans emploi, sans contrats, sans société réflexe, et à l'intérieur d'une petite église si infréquentée qu'elle semblait invisible à tout autre que lui, il savait désormais venir s'asseoir parmi les réfléchissements multicolores des vitraux. Certains renvoyaient véritablement une couleur de sang, un sang non pas épanché, versé, répandu, non pas le cruor, mais un sang parsemé sans violence, sans sentiment d'éclaboussement goujat, un sang très lumineux, comme une leucémie fée, un sang très calme, comme une robustesse accomplie, un sang délivré de l'anecdote de la systole, émancipé de la rubrique du myocarde, un sang épousant les arêtes et les angles des bancs de bois pour immatérialiser des boîtes et des coffrets exhaustifs sans couvercles, sans serrures, sans durées, un sang auquel la planète et l'étoile, au paroxysme de leur connivence, imprimaient un mouvement flâné et la métamorphose qui relaie la disparition
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !