Quand l'un des sens

il y a
1 min
6
lectures
0
Quand l'indécence me monte au corps,


C'est tous mes sens qui me dévorent,


Quand l'un des sens me dit encore


C'est l'indécence qui me dévore.





Incandescente flamme de la nuit


Fait de ta vie une folie,


Brûlante femme au regard indécis


Fait de ma vie une folie.





Tu es l'indécente incandescence


De mes nuits d'insomnie


Tu es l'insolente insomnie


De mes indécentes nuits.





Quand l'indécence me monte au corps,


C'est tous mes sens qui me dévorent


Quand l'un des sens me dit encore,


C'est l'indécence qui me dévore.





Mon corps est une brûlure vive


Réveillant un émoi brutal


Mon corps est une main fautive


Frôlant ton désir animal





Quand l'indécence me monte au corps


Tu ne peux que me dire encore


C'est tous tes sens qui sont d'accords


Pour que l'indécence te dévore.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,