PURGE

il y a
1 min
19
lectures
0

Écrire est mon phylactère Qui me préserve de tourments de la terre Je trace des lettres Pour exhaler ma souffrance et celle de tous les êtres Ecrire pour moi, c'est aussi éconstruire le  [+]

Le jour s'en va
La nuit vient à grand pas
J'entre dans ma chambre
J'allume la lumière qui chasse les ombres
Je m'assieds, prends une feuille
Pour laisser s'exprimer mon cœur en deuil
J'y trace des gribouillis et même des arabesques
Habillant de mon stylo mes pensées grotesques
Mais je peine pour déceler le rébus de mon âme
Qui souffre en pensant à la fin infâme,
De ceux qui s'embarquent sur des coquilles de noix
Croyant aller conquérir le bonheur et la joie
Qui dans leur tête ont fait le tracé de leur futur
Se sont lancés dans cette triste aventure
En quittant leur terre, ils ont pris des phylactères
Puis la bénédiction de leur mère
Sur la mer, le signe fatal se lève
Les emportant et achève leur rêve
Ainsi leur fin sinistre me tourmente
M'incite à utiliser même de logogrammes
Pour trouver sommeil à mon âme
Il se fait tard, je fais une lecture cursive de ma lettre
Et en mon cœur, je prie et compose à tous malheureux êtres
Qui ont quitté ineffablement leur existence
Téléportés par l'éternel silence
Ma douleur devient lente
Je m'endors
Ma tristesse s'évapore
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !