Promenade nocturne

il y a
1 min
48
lectures
2

Ecrire pour faire jaillir ce qui secoue sans cesse mon petit corps de femme passant inaperçue devant le spectacle continu de l'humanité; je fais danser les syllabes et les consonnes au rythme de mon  [+]

J'ai pris mon âme en peine
Par le bout des doigts à peine
Histoire de la distraire
De ce corps grabataire
Par une ribambelle éphémère
Elle rêve de montagnes, de cimetières
Où mon corps, feuille morte
Viendra atterrir sous cette motte
De terre, arrosée de sang
De mes aînés, de mon clan
Je voulais la promener volontiers
Le long des chemins, des sentiers
Des oliviers, qui m'ont marquée à vie
Un vrai paradis de mes envies
Par la main, je l'ai guidée en marchant
Sur les rives des vergers, des champs
Des prairies en fleurs, on a ramassé
Des coquelicots aux jupons froissés
Escaladé les jours, les années
Rencontré l ' ennui qui règne en maître
Dans le coeur des vieux amours fanés
Dans le couple qui vient de naître
Des âmes jeunes perdues qui errent
Dans un univers de chimères
Des âmes tristes et solitaires
Égarées dans l'obscurité de la nuit
En quête d'un bonheur fortuit
Sur les toitures des villes
Où tout est vulnérable et fragile
Âme apaisée par la promenade
Dans la nature où rien n'est fade
Un éternel allée et retour
Échange entre la nuit et le jour
Avec les astres qui scintillent
Illuminant mes restes pour toujours
Héritage de toute une famille
Que le destin a réuni en amis
Mon pauvre corps et mon âme
Réconciliés du côté de chez moi
En hommage à ces grandes dames
À ces martyres, à ces rois
Qui nous réchauffent par la flamme
De leur amour, de leur foi.

Écrit le15 / 12 / 2013
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keltoum Deffous
Keltoum Deffous · il y a
J'ai aimé l'idée "À découvrir du même auteur"merci Short éditions pour tous vos efforts remarquables!