1
min
Image de Aymen Chebbi

Aymen Chebbi

9 lectures

1

Sur un oiseau, qui lui d'une seule aile bat,
Une bête sanguinolente qui s'abat,
Représaille violente et affriolante,
De sa main, la mort sera ou non indolente;

Belle, fut la cruelle scène qui en elle est,
Naturelle, voici quelques informels rêves,
Tentatives, de survivre, tristes essais,
Mort douce vient, ainsi vie naïve s’achève,

Beau miséricordieux qu'est ici ce sort ,
Odieux celui de ceux qui n'ont pas la mort,
Après que l'on les eut mâchouillé de bonne heure;

Les Hommes se livrent d'eux-mêmes à l'amour,
Proies volontaires non comme l'oiseau du jour,
N'ont joie d'en mourir, ni d'en vivre de bonheur.
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème