1
min

Prochain Arrêt

5 lectures

0

Tu t’es jetée dans ce métro
Comme s’il n’y en avait pas trop
Tu étais frêle et pétillante
D'une fraîcheur toute apparente

Dans tes cheveux décolorés
Et très légèrement ondulés
Tu avais cette simplicité
Qui n’enlevait rien à ta beauté

Avec un œil un peu inquiet
Tu regardais quand j’écrivais
J’essayais de mettre des mots
Sur ton visage maintenant si chaud

Et vient le moment de descendre
Et je me dis vouloir attendre
Il y aura d’autres arrêts
Alors qu’une seule comme toi serait

J’hésite un peu et puis j’oublie
Ce qui m’avait plu aujourd'hui
Tu n’avais pas de bague au doigt
Peut-être qu’un autre t’attend là-bas

En renonçant tout comme toi
Je suis sorti sur ce quai-là
J’ai vu les rames qui s’éloignaient
Avec toi que je ne verrai plus jamais
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,