Prise d’otages

il y a
1 min
519
lectures
296 voix
Finaliste
Jury

Peindre, écrire, voyager, des mots en osmose, des échappées belles pour la retraite. J'aime lire les autres, partager mes coups de coeur et ils me le rendent bien  [+]

Image de Printemps 2021
Les scies ont longtemps déchiré le silence,
Découpé le ciel en pans de lumière,
Sous le choc mat de leurs crinières,
Les arbres.
Des géants, puissantes essences
Plus de cinquante ans, chênes grégaires
Aux troncs patriarches, jugulaires
En sang.
Sciures et larmes, branches balances,
Les titans s'affaissent. Poussière
Des corps, murmures des bréviaires,
La nef.
Pour Paris, leur vie volée en partance,
Prise d'otage d'une riche héritière
Pour son corset de charpente altière,
Notre-Dame.
Restent leurs âmes en déshérence,
Des charniers d'écorces en lanières,
J'ai le bourdon dans la clairière,
La haine.
Mes seigneurs si beaux à résidence,
Feuilles froufrous, ombres cachotières,
Refuges pour secrètes volières,
Je vous aimais.

Finaliste

296 voix

Un petit mot pour l'auteur ? 149 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JAC B
JAC B  Commentaire de l'auteur · il y a
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
À la vue des ces arbres abattus, gisants à terre, marqués au fer rouge, destinés à tutoyer le ciel de Notre-Dame, je comprends pleinement votre ressenti.
Un sujet qui me tient également à cœur et vaut bien mille mots, mille écrits, mille poèmes, mille et une attentions, en vertu de quoi Jac je me permets d’emprunter votre page, de m’immiscer (longuement) dans la conversation.

Image de Louisa
Louisa · il y a
Chère JAC B les hommes se servent comme si la nature leur appartenait. Je comprends votre peine et la partage.
Image de JAC B
JAC B · il y a
C'est tout à fait ça Louisa, merci pour votre remarque !
Puis-je vous proposer sur le même thème, un partage ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/coupes-claires

Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est tristement beau ....
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Bonne finale !
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un poème touchant, un vibrant hommage à ces géants de papier qui là, au sommet de la canopée, cachent leurs fissures de timidité, du haut de ces forteresses végétales, ces cathédrales de verdure, des êtres vénérables nous contemplent. Un bouquet de cœurs et tous mes vœux Jac pour la suite des événements.
Image de Isabelle Payan
Isabelle Payan · il y a
Très belle ode à nos seigneurs abattus
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
La photo qui accompagne le poème est édifiante. Cette plantation de chênes était-elle destinée à l'origine aux charpentes de constructions et monuments ( comme les sapinières le sont pour Noël ) ou bien a-t-on réquisitionné les chênes d'une forêt juste pour Notre Dame ? De plus en plus d'études démontrent l 'esprit, la sensibilité des arbres. Notre conception sur l'intelligence et la sensibilité des animaux a évolué favorablement depuis Descartes. Peut-être qu'un jour viendra au XXI e siècle où abattre les arbres sera un crime.
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
" Le journal intime d'un arbre " de Didier Van Cauwelaert invite le lecteur à considérer l'arbre comme un être vivant à part entière. La bibliographie annexée au récit par l'auteur prouve que certains scientifiques s'intéressent au sujet et revoient leur vision de la nature. Le XXIème siècle pourrait être celui d'une prise de conscience !
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
En effet papillon nos amis les arbres sont des êtres vivants et sensibles qui émettent des signaux, communiquent entre eux, tiennent des réunions au sommet. Et ces géants élancés qui tutoient la canopée, ces gardiens majestueux, ces témoins silencieux fort garants du passé, du présent ne demandent rien quand de notre côté nous leur demandons beaucoup. Selon moi si la forêt a besoin de nous pour l’entretenir, l’aider à s’épanouir, Notre Dame n’a pas besoin de bois pour renaître de ses flammes, en vertu de quoi de l’opportunité ou non de reconstruire sa flèche à l’identique, utiliser les mêmes matériaux inflammables, le choix est fait, l’avenir nous dira s’il était judicieux de suivre cette voie.

La forêt française est-elle sur le déclin... à l’évidence elle est en plein essor, en pleine expansion, pour autant si sa surface a grandi et sa superficie doublé, la qualité de ses essences a diminué, la bio-diversité de ses bois s’est raréfiée.
Dès lors de la quantité et de la qualité des arbres qui composent une forêt. De la portance, l’importance de l’impact de l’Homme sur son environnement qui pose l’éternel dilemme entre mono et polycultures, l’exploitation forestière, la gestion raisonnée et raisonnable d’un parc arboricole, un marché qui fluctue selon la loi de l’offre et de la demande. Fort heureusement nous ne sommes pas sur les rivages du Brésil où la forêt amazonienne (le poumon de la planète) est brûlée, exploitée à outrance, sacrifiée sur l’autel du profit au détriment des hommes, des tribus indigènes, en dépit des cris de détresse du peuple Kayapo et des animaux qui voient leur habitat détruit, grignoté, un écosystème vertueux réduit à peau de chagrin, à la portion congrue et qui s’approchent de plus en plus des villes avec tout son cortège de dangers, de menaces, de promiscuité que cela implique.

« Janvier 2021 – mars 2021 : sélection et récolte des 1000 chênes nécessaires à la restitution de la flèche, du transept et des travées adjacentes grâce à la mobilisation de l’interprofession France Bois Forêt et de la générosité de l’ensemble des acteurs de la filière. L’ensemble des chênes a été offert : 50% sont issus de forêts publiques, 50% de forêts privées. » 
Extrait du calendrier du chantier de restauration, lien mis sur ma page dédiée à Notre-Dame :
https://wukali.com/2021/04/12/point-de-situation-sur-le-chantier-de-restauration-de-la-cathedrale-notre-dame-de-paris/11402/

À une auteure qui m’écrivait en commentaire : « Reconstruire à l identique c’est bien mais sacrifier autant d arbres pour une charpente pose question »... j’ai répondu :
Reconstruire à l’identique est un défi de taille, un enjeu majeur, un pari audacieux, est peut être un leurre au risque de reproduire les erreurs du passé.
La flèche c’est le point d’orgue, la clé de voûte, c’est une lance qui s’élance dans les airs, côtoie les hauteurs, tutoie les étoiles, affleure le divin, c’est un signal fort, hautement symbolique, c’est une jonction qui s’établit entre terre et ciel. En effet papillon se pose le problème de la charpente et certains de crier à l’« écocide ». Ceci dit je ne pense pas que ces arbres soient sacrifiés sur l’autel de la destinée. En fait c’est l’arbre qui cache la forêt, des arbres vénérables qui font partie de chênaies domaniales, un prélèvement suivant une sylviculture raisonnée, une bio-génération, une chaîne de production verte et vertueuse. Le bois c’est un matériau noble et vivant à l’inverse du béton… armé de bonnes intentions. Ces liens suivants vous éclaireront mieux que je ne pourrais le faire :
https://agriculture.gouv.fr/reconstruction-de-notre-dame-de-paris-comment-les-arbres-sont-ils-choisis
https://chroniques-architecture.com/mille-arbres-pour-notre-dame-mille-ans-de-retour-en-arriere/

À présent je me freine dans mon élan, ne vais pas plus avant ou à faire ployer cette page sous le poids de mes dires. Belle fin de semaine.

Image de JAC B
JAC B · il y a
Ils sont sélectionnés sur des critères bien précis de veinage et de rectitude uniquement pour Notre-Dame et prélevés dans la forêt alors qu'ils n'étaient pas visés par une coupe. C'est ça qui me meurtrit Sylvie.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
Je récidive ! Mon soutien total.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très beau JAC B , bravo pour cet écrit.
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
C'est triste mais quel destin pour ces chênes !

Vous aimerez aussi !