Prière du matin

il y a
1 min
23
lectures
1
S'il y a bien un culte auquel je m'adonne
c'est à genoux prier ta noble madone
et de ma langue savante lui confesser
les pires outrages que j'aime professer

Ce n'est ma conception qu'elle reste immaculée
Devant ma ferveur tu ne vas pas reculer
Cuisses déployées tu déposes les armes
Et je me repais de ses premières larmes

Voilà que s'empourpre notre Bonne Mère
Tu me réclames une palpation mammaire
Alors ta jouissance fait plus grand vacarme
que toutes les cloches offertes à Notre Dame

Je me délecte du moindre frémissement
à l'idée qu'ensuite, avec ravissement
dans les plis de la robe de cette Vierge
je ferai fondre la cire de mon cierge
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !