Poussière

il y a
1 min
1
lecture
0
Le bonheur n'a pas de code, je regarde plus la force que les couleurs de nos liens.
Le sourire n'a pas de dents, seulement des visages qu'il illumine.
L'amour n'a pas de cible, il est le reflet de notre présence sur terre.
La mort n'existe pas, l'oublie oui...
Oui, je suis coupable, coupable de le penser, coupable de le dire sans le faire.
Coupable de regarder sans voir, d'écrire sans lire, coupable de parler sans écouter.

Regarde cent ans en arrière et tu verras ton futur, arrogant !
J'avais deux frères, l'un était grand et l'autre court. J'ai renié le plus...
J'avais deux frères l'un était noir et l'autre blanc et j'ai renié le...
On m'a dit, il n'est pas comme toi, pourtant il a une tête semblable à la mienne.
On m'a dit, il n'est pas comme toi, pourtant nous versons les mêmes larmes.
On m'a dit, il n'est pas comme toi, pourtant... il est comme moi.
Moi... Pourtant je recherche le destinataire de tout cet amour dans mon cœur.

Le vent a soufflé, je l'ai entendu sans le voir,
Il m'a caressé le visage, le bras, le cou, les...
Sa froideur a hérissé mes poils, mais ma peau l'a empêché d'atteindre mon cœur.
Je l'entends me parler dans ma poitrine : le mal se combat par l'amour.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,