Pour que la coupe siège au Parlement

il y a
1 min
9
lectures
2

Absente depuis trop longtemps pour de mauvaises raisons, 2020 est une année de tristesse, je reviens enfin. Auteur de poésies, romans, thrillers et nouvelles, slameuse à mes heures, j'aime la  [+]

22 lutins caracolent
Sur le terrain Le ballon vole
Dans les gradins les cœurs s’affolent.

Un demi siècle que l’on attend
Que la coupe siège au Parlement
Course effrénée, actes manqués, ballon placé
Tacles, cartons, coups de sifflet.
Dès le début ça commence
Ce sera une bataille intense
Les rouge et noir contre les blancs
Pour que la coupe siège au Parlement.

22 lutins caracolent
Sur le terrain Le ballon vole
Dans les gradins les cœurs s’affolent.

Sont venus trente mille bretons
Les autres, depuis la maison
Soutien d’une Nation-Région
Il ne faut pas perdre le groove
Le rythme du biniou et de la bombarde
Dans les jambes pas de mou
Lutins, allez ! Faut que ça barde.

22 lutins caracolent
Sur le terrain Le ballon vole
Dans les gradins les cœurs s’affolent


Quand les autres deux fois ont marqué
Mauvais vent aurait donc soufflé ?
Mais le vent, Bretons, ça nous connaît
Et c’est pas l’moment de lâcher.
Lutins, on resserre les rangs
Et voilà, pan, prends dans les dents
Il marque un but... contre son camp.

22 lutins caracolent
Sur le terrain Le ballon vole
Dans les gradins les cœurs s’affolent

Au final du temps pas de gagnant
Faut prolonger... troisième mi-temps
Mais là encore Y a pas de score
Tirs au but Whaa Quelle ambiance
Le suspens dure, il est intense
Mais... En Bretagne vit Merlin
Z’avaient oublié ça, les parisiens
Un coup manqué pour St Germain
ça y est la coupe est dans nos mains

22 lutins caracolent
Sur le terrain Le ballon vole
Dans les gradins les cœurs s’affolent
Le gazon est devenu breton
ça rit ça chante dans notre Phare ouest
On a gagné... de Rennes à Brest

2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,