Portrait chinois

il y a
1 min
232
lectures
94
Qualifié

Mes racines : Andalouses - Sous la Terre, le Feu. Mon refuge: le Jardin d'Eden pour la gourmandise des mots.  [+]

Image de Été 2018
S’il est couche vois-tu
Où je voudrais renaître
Ce serait sur la mousse
De ton fougueux printemps.
Sur tes branches légères
Mes bourgeons assoiffés
Aspireraient tes sèves.

S’il est un fandango
Qui me ferait flamber
Il viendrait de tes mots.
Tes accents de rocaille
Donneraient à mes peurs
Des élans de pur sang
Insolentes cabrades.

S’il est une prairie
Où pourraient divaguer
Mes terreurs égarées
À l’abri des morsures
De hyènes enragées,
Ce serait sur ta lande
Sous tes mains apaisantes.

Pour les jours de tempête
Ou les nuits de chaos
Peut-être serais-tu chêne
Colosse aux pieds d’argile,
Séquoia gigantesque grand prêtre millénaire.
Serais-tu baobab philosophe africain
Ou fantasque roseau en marais poitevin ?

Avide d’oasis
De sommets invincibles
De sanctuaires feutrés
De mangroves rebelles aux ombres salvatrices,
C’est sur ta canopée
Que mon cœur essoufflé
Viendrait reprendre haleine.

« Car, vois-tu, chaque jour... »

94

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !