Portes...

il y a
1 min
12
lectures
0
Portes, gourmandes sentinelles,
Cerbères tendres des goûters,
Vous celez des confituriers
Gonflés d’abricots et d’airelles,

De pots de miel en ribambelle
Et de tièdes sirops fluets
Qui nichent aux tiroirs replets,
Puis s’en volètent ritournelles.

Orgeat, biscuits à la cuillère,
Cire d’abeille, orange amère,
Portes, Je voudrais tant sombrer

Et renaître aux ombres légères
Des quatre heures de nos grand-mères !
Pourquoi vous être refermées ?...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !