POETE EN PANNE D'INSPIRATION

il y a
1 min
3
lectures
1

  [+]

Assis sur un banc, un bout de papier froissé, étouffé sous la paume.
Le parolier aux vers d'habitude vifs et illuminés, voit sa plume s'éclipser ; Sans voix !
Quelques fois prisonnier des rimes, virevoltant entre assonances et allitérations,
L'artiste, sur un sentier d'art triste peine à dessiner le vide d'une affreuse déception,
Oh quelle déception ! Le maître des mots souffre le martyr d'un silence bruyant,
Quelque fois sifflant,
Quelque fois murmurant,
Il s’embarrasse une fois sur un rythme de danse de mots ; auparavant su pour être bien servi.
Loin de s'en vouloir, il honore malencontreusement le châtiment d'une déconnexion inexpliquée qui,
S'abat sur la flamme qui fait jaillir les vers de sa vie.
Pour qui la force des lettres reste un instinct de survie,
L'encre de sa plume ne cessera de dépeindre sur une vague de papyrus un parterre d'idées,
Ainsi raconté par Picasso sur un tableau vierge, avec un pinceau aiguisé,
Et Maintenant,
Pour le poète, enchaîné dans une fosse vide,
Il décrira par la force des mots la beauté de ce néant,
Celui qui l'entoure, avec des vers mille fois désobéissants,
Mais qui, par une seule voie, le glorifient à chaque lettre qu’il décrira pour professer sa foi.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,