Poème vos papiers, vos billets...

il y a
1 min
13
lectures
1
Poètes vos papiers, vos billets...

Poètes, ici ce n’est pas le paradis.
Pas de place pour vos cœurs étourdis.
Poètes, ici c’est le temps du mépris.
Il n’y a plus de musique, ni de mélodie.

Poètes Vos papiers, vos billets, votre monnaie.
L’heure n’est plus aux fleurs, ni aux pleurs.
Poètes, vos rêves n’ont plus de valeur.
Le monde ne cherche qu’intérêts sans humeur.

Poètes, ici les yeux sont sans vie aveugles à crédit.
La misère existe, cachée sous notre lit, encore aujourd’hui.
Poètes, ici c’est le temps des riches qui oublient.
Il n’y a plus de place pour la joie, les rires gratuits.

Poètes, vos papiers, vos billets votre monnaie.
L’heure est au capitalisme et au réalisme.
Poètes, les mots n’ont que leur scepticisme.
La beauté laisse la place au matérialisme.

Poètes, ici ce sont les cœurs séchés, les âmes sans vie.
Les dires ne sont qu’aux comptes et aux dettes.
Poètes, il vous faut rendre vos bourses assujetties.
Il n’y a pas d’espace neutre, sans passage à pépettes.

Poètes vos papiers, vos billets, votre monnaie.
Rangez-vos pleurs, vos émotions dans vos cœurs.
Poètes, place à vos âmes tendres sans rancœur.
Du lisier, du fumier sortent les plus belles fleurs.

Davy.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Joli poème en hommage au poète en mal de création! Quelle angoisse poétique
pour le travail herculéen du poète dont l'œuvre est souvent mal comprise! Bravo!
Mon vote! Je vous invite à venir voir et apprécier mon “Été en flammes” si le cœur
vous en dit, merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes