1
min

Poème pour noctambules et insomniaques

Image de ZENMUG

ZENMUG

1 lecture

0

La nuit, quand je ne dors pas, mon cerveau s’illumine.
A force de tourner, je joue la pantomime.
De ma tête, jaillissent pensées et idées
Qui viennent agrémenter mon conscient
Ou bien tourmenter mon inconscient.
Je suis riche et fière car la nuit est à moi, je la possède.
Je peux filer tranquille sur la galaxie d’Andromède.
Je suis à l’affût de tous les sons, la nuit.
J’écoute tous les bruits.
La chouette hulotte effraie mais, moi, elle me ravit
Car elle me fait imaginer de nouvelles histoires animalières
Chargées d’ondes hospitalières,
Chargées de visions éphémères.
Mais... je rêve...
Oui car déjà à nouveau, je me suis endormie....la nuit.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,