PLUIE

il y a
1 min
28
lectures
2

Publications : Les Racines de l’aube (Encres Vives) 1966, En Communion avec les Éléments (Flammes Vives) 2010, Dans la ville au bord du fleuve (prix Paul Fort 2011 – Les Poètes du dimanche)  [+]

PLUIE


Nous marchions sur la plage et grimpions sur la dune
D’où nous apercevions l’océan le plus pur,
Sous le soleil d’été dans un ciel d’azur.
Un vent léger frôlait ta chevelure brune.

Nous rentrions fort tard au village, à la brune,
Quand le dernier bateau cherchait un havre sûr
Et nous échangions, dans l’ombre d’un vieux mur,
Quelques ardents baisers dans un beau clair de lune

Parfois il se mettait brusquement à pleuvoir ;
Nous nous réfugions dans l’antique lavoir,
Masure inquiétante et providentielle.

Tu tremblais de frayeur et moi je t’enlaçais
Avec de la tendresse et sans fin t’embrassais
Bénissant cette pluie aussi torrentielle.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !