Peurs

il y a
1 min
404
lectures
67
Qualifié

J'ai écrit mon premier poème début 2020 ,en alexandrins mais je l'ignorais , la longueur de mes études ne me permettant pas une "préméditation" Je me sens "confortable"avec mes six paires de  [+]

Image de Été 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Ces mots qu’on ne dit pas, ces refrains de silence.
Ces galets que l’on tient dans nos mains ligotées,
Par la terreur de voir nos cœurs en liberté,
Ricocher en troublant notre plate existence.

Ces yeux qui ne voient pas, cette aveugle prudence.
Ces fenêtres de l’âme âprement occultées,
De peur que le soleil vienne nous envoûter,
Pour ne pas se trahir, pour taire l’évidence.

Et ces baisers mordus pour ne pas qu’ils s’envolent,
Ces sourires effacés et ces corps qui somnolent,
Ces frissons interdits, ces bonheurs avortés.

L’amour est un jardin aux lourdes portes closes,
Aux douloureux hivers et aux brûlants étés.
Un jardin plein d’épines où attendent les roses.

67

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !