1
min

Petit prisonnier

Image de Antoine

Antoine

17 lectures

2

C’était l’histoire d’un petit prisonnier
Qui comme la majorité
Était née en pleine santé

J’ai honte de moi, honte de l’avouer
Mais jusqu’à ta naissance
Je faisais parti de ceux qui pensait que d’être en pleine santé
Était quelque chose d’aussi banal que de respirer

Y avait rien au début
Qui aurait pu
Nous indiquer
Que tu serais particulier

Les mois passèrent
Les problèmes s’accumulèrent

J’men rappelle comme si c'était hier...
Lorsque ton père nous a annoncé
Tous tes problèmes de santé
Qui c’était développés

Et pis comme si c’était pas asser
Le doc nous a dit que tu n’atteindras pas la majorité
De toute la description qu’il nous a fait
J’me rappelle juste d’un fait
Tu es prisonnier de ton corps

J’voudrais bien qu’on puisse discuter, rigoler, déconner
Comme devrait le faire habituellement des cousins
C’est pas que tu veux pas bien au contraire,
Tu es pogné dans un corps qui t’abandonne

Dans les deux dernières années
Ta passé des semaines à l’hôpital
Aliter, branché, tu n’es même plus capable de respirer
C’est clair que tu n’auras pas une vie normal

Ça fait sept ans que tu vis ce calvaire
Sept ans que nous essayons d’ignorer la vérité
Mais ce mois ci, elle nous a rattrapée


Par deux fois fois ils t’ont ramené à la vie
La question tant redoutée et repoussée surgit
Devons-nous te libérer?

Ils nous l’ont dit
Tu ne survivras pas
Pas pour une troisième fois

La question tant redoutée, repoussée
Devons nous te rendre ta liberté

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,