Perfection Allégorique

il y a
1 min
38
lectures
4
L'odeur pénétrante du vide me réveille la nuit,
La saveur du triste néant diabolise ma vie,
L'espoir d'un dernier écho me retient ici...

J'ai plongé mes doigts dans mon cœur éviscéré,
Pour t'offrir un bout de cette masse ensanglanté,
Toi, l'allégorie du parfait m'a disloqué...

Cette belle étrangeté m'inspire sans cocaïne,
Une profonde espérance venant de ma poitrine.

Tu as éveillé en moi, certaines résonances,
Maintenant, j'aime écouter le bruit du silence,
Près de l’abîme, respirant ton abrupt absence...

Je voudrais finir seule avec mes souvenirs,
Purger l'envie viscérale de te voir sourire,
C'est sur tes lèvres que mon dernier souffle je l'expire...

"Je rêverais de ma vie si tu en faisais encore partie..."
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !