Patience

il y a
1 min
21
lectures
1
Les heures du matin étaient trop fugaces
pour nos jeux de mains de plus en plus salaces
J’ai dû fuir plutôt que te prendre en levrette
et maintenant j’ai des rimes plein...les couilles

Toute la journée j’aurai l’air d’une andouille
et mes bourses risquent de virer violettes
prises au piège dans mon caleçon exigu
alors qu’elles adoreraient cogner sur ton cul

Mais je ne m’abandonnerai pas au plaisir
de me vider par une bonne branlette
Je vais vertueusement garder mon désir
et mon précieux élixir dans mes burettes
Je te promets solennellement que ce soir
jusqu’à la dernière goutte tu pourras me boire
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !