1
min

Patience

Image de Ame libe

Ame libe

1 lecture

0

Je suis là et je regarde
Sans défense, sans avant garde
Sans larme, sans sourire
J'expire et je soupire
Ni mobile, ni immobile
Ni assis, ni debout
Je vous observe avant tout
Il y a cette majorité de la conscience
Qui bat son plein dans l’insouciance
Je vous vois vous fourvoyer
Je ne peux rien faire à part observer
Cette majorité est comme cette femme
Qui est bafouée et maltraitée
Par son bourreau muni de son fouet
Elle pleure toute cette souffrance
Et en redemande en son absence
Elle s'est qu'elle finira par en mourir
Est-ce une expérience à assouvir ?
Les pièces d'or vous aveuglent t'elles ?
Au point d'être prisonnier d'une tutelle
Par un état qui pond des lois
Pour écarter le peuple de la foi
Et il y a ces mots
Qui vous collent à la peau
Et il y a ces maux
Qui vous consument de bas en haut
Ces lignes qui en disent long
Dessinent des rides sur vos fronts
Ce n'est pas le botox qui effacera vos rayures
A moins que l'intox parcourt vos commissures
Je pensais que nous nous comprenions entre pairs
Mais en pensant cela j'ai commis un impair
Je vous laisse dans vos mondes imaginaires
Ou tout semble beau tant que l'argent opère
Pas d'inquiétude mes frères
L’anesthésie peut faire ses comptes
Puisque dans l'humain plus rien ne compte
Votre libre arbitre est dompté et muselé
Grace à vos comptes et vos métiers
Je salue tout de même les électrons libres
Qui regardent ces âmes vagabondes et ivres
On est patient, on vous attend
Et nous laissons le temps au temps.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,