1
min

Passementerie

Image de Peter Reijnen

Peter Reijnen

4 lectures

0

La trame est tissée,
Brute comme une toile de jute,
Grossièrement façonnée,
Fibres d'orties et de chanvre,
Abondent sur la quenouille,
Y font bon ménage.

Une navette, maladroite,
Ne veut pas rentrer dans le pas,
Quotidiennement, elle voyage, elle chine,
Rebondit de fil en fil,
Se fiche de cette passementerie...

Broderies fantasques,
Orneront le calicot de fortune,
Oui, ici, le chiffon est roi.
Décidément, pas de place pour le cachemire ou la popeline!
Non, la crêpe est grossière,
C'est de la bourette,
C'est du tout venant.

Pourtant,
un invisible fil, fragile et versatile,
De maille en maille,
Tous les jours,
Y fait son timide chemin.
Il est fait de Cuivre, d'Or et d'Argent,
Il est inaltérable,
Il anoblit l'étoffe grossière,
Peu à peu...
Petit à petit...
Sans crier gare...

Puis,
Un jour,
Peût-être,
Le noble ouvrage,
Secrètement enrichi,
Nous couvrira,
De son manteau,

D' Amour.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,