1
min

Partir

Image de Baptiste Gargot

Baptiste Gargot

11 lectures

3

Je pleurs mes longs jours
Le manque pour toujours
La flamme s'est éteinte
Les pleurs de chacun

Un monde si robuste
Un monde si injuste
Abscence quotidienne
Souffrance qui est mienne

Le vide a une place
Ça passe ou ça casse
Le bruit du silence
Hante mon existence

Les personnes qu'on aime tant
Disparaissent dans le temps
L'habituel sourire
N'est plus qu'un souvenir

On doit tourner la page
Les bons moments , adieu
Le bohneur dans nos yeux
Qu'une ridicule image

Bien triste bannalité
Une longue enfance ratée
Et Fleurs sur ton chevet,
Amour inachevé

Tristesse passée cheval de troie
Coeur piraté, le monstre est roi
Ce commandant monté en grade
Débordé , je suis Stalingrad

Flèche d'abandon je peux que me cacher
Mais c'est pas cupidon qui m'a touché
Temps pluvieux dans la pupillle de mes yeux
Sentiments égorgés d'une faux heureuse

Poids devenu insurmontable
Je suis un prisonnier coupable
Les regrets, une souffrante épine
Ma rancoeur, la murraille de Chine

En un instant , le vent était une tombe de pierre
Le temps s'est arrêté , et dieu fait sa prière
Petite fleur ceuillie par elle-même ,  pétales flétries
Qui a rejoint à présent une nouvelle prairie

Je pleurs mes longs jours
Le manque pour toujours
La flamme s'est éteinte
Les pleurs de chacun
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,