1
min

Partir

Image de Joel Talbourdet

Joel Talbourdet

4 lectures

0

Partir et se débarrasser de soi, de toute façon elle s'en fiche
De mes poèmes et mes idées noires elle s'en contrefiche
Elle veut que je sois comme il lui convient que je sois
C'est dommage, c'est d'elle pourtant que je m'entiche
Petit à petit, à la manière d'un peintre je la vois
Mais je ne suis pas peintre alors je regarde le tableau
D'un maître qui me suggère d'aller ailleurs prendre mes cours

Partir et se débarrasser de soi, par bribes, par morceaux
Emporter tout avec soi, regarder droit devant
Braver le vent et les océans et perdre son temps
A des lubies, à des riens
Afin que le temps passe et efface les pointillés de l'existence

Partir et se débarrasser des inutiles et vains objets qui vous servent de mémoire
Se cacher dans un coin en espérant que celle que vous adoriez
Celle que vous bénissiez et qui vous enchantait
Vous rejoigne...ou s'en aille

Et redevenir soi, redevenir son propre feu, se réapproprier son propre espace
Sa propre joie, et cesser de prier, cesser d'attendre comme un chien
Attend son maître au bout du quai, au bout du monde

Tu parles...

Elle est bien présente et partout dans cet espace
Tu la vois, tu la vois dans ton miroir et même au bout de la table
Cette lampe même, même une lampe te rappelle sa présence
Tu crois entendre sa voix et tu voudrais chanter avec elle

Et alors?

Rien, ainsi va la vie, aimes-tu à dire à propos du pire et du meilleur
Ainsi va la vie, trop brève est l'existence, et ce monde manque de tendre
Ce monde est une vallée de larmes et cette vie faite pour personne

Certes...

Alors, redevenir, dans le jeu des apparences, redevenir...une apparition
Redevenir sa propre loi, son propre lieu, cet ange que côtoie le démon
Ces ailes qui un jour t'emporteront par vaux et par monts
Cet ange qui de ce jour se morfond au fond de sa propre histoire
Celle qui lui colle à la peau quand même il serait au désert
Seul, seul mais débarrassé de soi, débarrassé d'une histoire
Qu'il aurait voulu écrire pas à pas, loin des embarras de la vie
Et qui l'a dépassé à la première seconde

Car tout le dépasse, cela se lit dans son regard de chat perdu dans l'espace.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,