1
min

Paris, un amour infini

Image de Birchen

Birchen

10 lectures

2

Paris, un amour infini !


Le dimanche, de 9 h à minuit, je musarde dans Paris
Cette ville aux trésors infinis est un vrai paradis
Ce jour-là, je ne reste pas longtemps au lit
Je prends mon petit déj, Au Flore, la célèbre brasserie
Puis je flâne dans le jardin du Luxembourg où des enfants crient
A douze heures, Place Ste Sulpice, je sirote un verre d'Asti
Je mate les femmes élégantes sacs à mains et chaussures assortis
Je marche vers l'île St Louis où sur un banc, je m'assoupis
A 16 h, une petite fringale m'attire vers une pâtisserie
Du Marais en passant par les Halles, je remonte la rue St Denis
Les Grands Boulevards m'accueillent du côté du Théâtre de Paris
A Montmartre, place du Tertre, les peintres sont comme des fourmis
Au Lapin Agile, je prends l'apéro, en excellente compagnie
Ensuite, rue Lepic, dans une gargote, je dévore une entrecôte bien garnie
La soirée s'avance, mais ce n'est pas fini
Au théâtre, j'ai envie de voir une comédie
Je choisis une pièce du regretté Sacha Guitry
A la fin, le public des deux mains applaudit
Enfin, je rejoins mon quartier près de la place Clichy
Mais avant, je termine mon périple dans un caveau jazzy
Quand sonnent les douze coups de minuit
Il est temps de rentrer et de retrouver mon nid
Fatigué, repus et las, je file au lit
Où à peine endormi, je rêve encore de Paris
Et de mes futures escapades et sorties
Vous voyez, je n'ai qu' un seul amour infini : Paris
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un bel hommage à la ville de la lumière ! Un grand bravo ! Mon œuvre, “ Sombraville”, est
en Finale pour le Prix Imaginarius! Une invitation à venir la soutenir si vous l’aimez ! Merci
d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Birchen
Birchen · il y a
Oui c'est cela, mes déambulations parisiennes m'ont permises de repenser à mes années estudiantines où j'aimais erre ainsi dans les rues!
·