Paris aux mille visages

il y a
1 min
822
lectures
12
Qualifié
Il y a Paris Montmartre,
Le soir...
Un homme traîne,
Ame en peine,
Seul au milieu de la cohue
Il rêve.
Sur le parvis du Sacré Cœur,
Il aperçoit une femme en pleurs.
Prés du manége illuminé,
Là, aux pieds des escaliers,
Elle est perdue dans ses pensées
Et le laisse s’éloigner.
Juste un échange de regards,
Il n’a pas osé l’aborder
Et repart dans la nuit, hagard.

Il y a Paris Concorde
Sous la pluie, la nuit...
Un homme, une femme,
Ils marchent,
Ils s’effleurent,
Ils s’aiment éperdument.
Ils sont amants pour quelques heures
Ils se sépareront tout à l’heure...
Amour d’un soir
Chagrin d’un matin.
Dernière nuit,
Mélancolie...

Il y a Paris Pigalle
Et sans vague à l’âme !
Etourdissant manége d’une foule qui se presse
Pas légers
Rire joyeux
Voici Paris Heureux !

Il y a Paris Notre Dame
Un jour de grande peine...
Elle pleure à perdre haleine,
Car c’est bien pour sa mère
Que la foule se presse.
Et c’est ce qui l’oppresse.
Sa mère, la terre
Le cimetière ...
La nuit, le chagrin,
Larmes, souvenirs, tocsin...

Il y a Paris Lointain...
L’esprit qui s’échappe...
Au marché aux épices,
Devant un thé fumant,
Dans le salon tout blanc
De la mosquée du cinquième arrondissement.
Où est le charmeur de serpents ?
Fascination...envoûtement...
Enchantement !

Il y a Paris Canaille
Dans un bar
Quelque part
Des hommes qui boivent
Et se racontent leur histoire...
Leur Bretagne,
Les embruns,
Les marins, le matin...
Le départ, le bateau
Le capitaine costaud,
Le moussaillon si frêle
La mariée bien trop belle
Dans sa robe de dentelle,
Qui attendra en vain
Le retour du marin,
A Dinard, un matin.

Il y a Paris Flonflon
Paris accordéon,
Paris guinguette,
Paris bal musette
Paris mon amour,
Je t’aime pour toujours.

12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !