Paris

il y a
1 min
4
lectures
0
N’ai je point vu un jour
Ta lumière
Ton âme?
N’ai je point entendu un soir
Ton cri
Ton râle?
S’étalant dans la nuit
S’envolant dans le lit
Des rues d’un Paris
Ou tout dort et s’oublie.
Ou tout ces corps se perdent et s’abaissent
Et toutes ces masses se tordent et se dressent
Dans d’étroites ruelles
Dans les moites vapeurs
De l’éther chanteur,
Sortant sa mélodie la plus belle
Appelant l’aube apeurée,
N’ai je point vu un jour ta lumière?
Paris mon aimé
Paris ma misère
J’aurais du te dire dire
Une nuit
De te taire.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,