Parenthèse

il y a
1 min
154
lectures
26
Qualifié

"Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière", V. Hugo C'est au creux de la nuit de ma maladie que la poésie est venue me sauver... s'imposant à moi sans crier gare, ultime rempart contre le  [+]

Image de Hiver 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Un peu absente un peu ailleurs
Je crois que j’ai déjà tout vu
Que le temps s’est un peu perdu
Entre le vrai monde et mon cœur

J’ai des nuages plein les yeux
La tête floue et les mains froides
L’univers me semble si fade
Mon âme de mon corps se meut

Je voyage et quitte la terre
Plus rien ne compte que la vie
Mon cœur en errance est un cri
Qui se meurt au loin, solitaire

Du fond de ce brouillard serré
Les idées surgissent s’affolent
Mes pensées tremblantes s’étiolent
Mon esprit ne sait où aller

L’homme, l’humour, l’oubli me pèsent
Tout se confond… puis je devine
Comme une histoire cristalline
Dans cette étrange parenthèse
26

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !