1
min

Parallèles

Image de Benjamin Sibille

Benjamin Sibille

24 lectures

Parfois je regarde les nuages,
Et me sens dériver,
J'y observe le visage,
D'un être disparu et aimé.

Des creux et vallées familiers,
Sous la caresse de l'herbe dans ma main.
Un univers de baisers,
Égarés en chemin.

Jaillissent soudain des rivières,
Des torrents de regrets,
Et de mes larmes prospères,
L'espoir d'un amour oublié.

Éclate alors un sourire,
Étincelant de Soleil;
Et il n'a pas de pareil,
Mon butin de souvenirs.
3

Vous aimerez aussi !

Du même auteur