1
min

Paradoxe

11 lectures

2

Hérétique
j'ai des tocs
je déteins et dégaine

dans les mains
les lacunes
te prendre dans le lagon
ce soir c'est toi
diva plavalaguna

l'amour est contrefaçon
dis voir si c'est pas moi
qui te la mettra dans le fion

souvenirs en slow motion
public averti
langue pendue

pensant aller dans le même sens

est ce que sur des roues
tu danses
ou tu r'montes la pente
souvent j'plane
avec de l'herbe en guise de parapente
y laisse des plumes
chute
sur un matelas douillet

mais je fais que brailler
paradoxe insensé
complet perdu
y a jamais eu rien à gagner
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miraje
Miraje · il y a
Des rêves en soi, aux portes de la nuit.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Comme des volutes de fumée...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur