1
min

Par une nuit de grand vent

Image de Sandsand21

Sandsand21

34 lectures

3

Il y a dans cet organe de vie le rhizome
d’un espoir d’amour, une fleur au tact précieux,
Je me souviens de toi.

Je me souviens que penchée au bord de ton
visage j’ai retrouvé la boussole perdue
D’un amour éternel.

Je me souviens de tes mains jubilatoires
sur la passerelle de ton cœur à mes larmes,
De ton corps à ma vie.

Je me souviens de la caresse de tes yeux
enveloppant mon âme, des nuits inachevées,
De tes bras jamais apprivoisés.

Je me souviens de tes palabres chaudes
comme le miel glissant dans ma gorge
De ta voix dans mon ventre.

Il y a ce dîner des regrets auquel je m’attable encore
les soirs de grands froids comme les jours de grand noir.
Je me souviens de nous.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
De très belles images !
Apprécierez-vous "Sur le banc de bois" ?

·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Très émouvante déclaration d'autant plus belle que l'amour semble perdu.
·
Image de Sandsand21
Sandsand21 · il y a
Merci beaucoup !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Il était une fois, une Princesse aimée de tous pour sa grande beauté et sa gentillesse. Promise à un bel avenir, elle attendait patiemment la venue extraordinaire de son magnifique prince ...

Du même thème

Du même thème