Par delà les lieux

il y a
1 min
28
lectures
10

Portraitiste et appropriateur culturel de 17 ans. Galeriste de portraits que je brosse au fil de mes "Histoires de...". Poète certainement pas, poésiste peut-être... Bienvenue  [+]

C'est un très vieux manoir, enlierré dans un bois vert. Ses murs d'albâtre noir reflètent les envies des jours passés. Des miroirs renvoient à l'infini des rêves immondes que l'on veut abandonner et dont l'image revient nous hanter. Au dehors, le jardin, volontairement négligé, grandit sous la Lune rouge. Des oiseaux viennent déraciner des plantes au nom latin oublié pour tenter de sauver la masure abandonnée. Au centre, l'alcôve en velours de jade abrite un cœur sanglant qui bat, seconde après seconde, dans les rideaux ondulés. Et, quand l'on soulève les couvertures, on y découvre un cadavre qui nous intime de le laisser. Aussi le laisse-t-on, respectant le repos des morts qui veillent sur les vivants.

Plus loin encore, au delà du Tibre, un moulin bat l'air et moud une farine qui ne sera consommée qu'en songe. Les murs sont craquelés et les années d'amour y reprennent leurs droits. Le Soleil - état de conscience minimale - colore le blanc des façades d'une enflammée pâleur alors que la prairie est tendrement caressée par le vent, qui y dépose les germes éparpillées par d'étourdis insectes. À l'été, elles fleuriront.

Et si l'on veut vraiment s'en aller plus loin, traversant prés fantasmés ou réels (mais qu'importe ?), il y aura la mer, une mer sans fin à traverser ensemble, que ne trouverons que ceux qui auront vu, dans les yeux du souvenir, un amour sans fin.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 11 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
J'ai traversé ce rêve poétique presqu'en silence pour ne pas réveiller celle qui dort !
Si le cœur vous en dit viendrez- vous à nouveau sur cette histoire d'amour en pleine dépression tropicales ?
Le gardien est en finale pour le GP d'hiver : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-gardien-7

Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Un texte poétique et puissant, un style d'une grande qualité, bravo Louis !
à bientôt, Julien.
Si ton temps te le permet, je te propose ce texte qui est en finale :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-nombre-d-or-revelateur

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Très belle prose poétique ! J'aime beaucoup !
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
vous m'avez étonné avec ce texte
c'est tres surprenant comme écriture et comme images, mais j'ai bien aimé :)

Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Un grand merci ! Oui je m'initie à la prise sous l'influence d'Henri Michaux, c'est vrai que c'est assez troublant au premier abord ;)
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
C'est tout simplement sublime Louis! Quelle prose! Vraiment ! Merci pour votre voyage et ces sentiments !
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Eh bien merci beaucoup Michaël ! Je suis très touché ! :)
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Un texte en prose très bien en écrit
À bientôt

Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci Cathy !
À bientôt !

Image de Laura
Laura · il y a
Un texte très poétique, mes voix
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci Laura !