Papillon

il y a
1 min
35
lectures
4
Vole, vole, magistral papillon !
Vibrionne tel un papier crépon
Dans le carrousel enchanté du vent
Qui fait écarquiller les yeux innocents ;

Petite chenille ailée, batifole, batifole !
Au cœur des calices où tu caracoles,
Délecte-toi du pollen et de l’eau perlée
Qui glisse sur les pétales satinés ;

Papillonne, papillonne, monarque !
Fais vibrer la lumière de mon arc
Avec tes deux ailes translucides éphémères,
Toiles de Kandinsky symétriques légères ;

Citron de Provence, esquisse, esquisse !
Des spirales et des cercles abstraits lisses,
Ricoche sur les boutons flavescents des roses
Et parfume-moi d’ornementales sauges ;

Emporte-moi, emporte-moi petit cerf-volant !
Naturel libre de toute chaîne, de tout filament,
Apprends-moi à tournoyer, à en perdre conscience
Dans les vertiges insondables de l’évanescence ;

Petit planeur, je t’adore, je t’adore !
Car je redeviens un enfant qui rêve encore
À des hier, aujourd’hui nostalgiques
Me permettant d’entendre une douce musique.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !