Pantoum pour ma fille

il y a
1 min
125
lectures
19
Dans le nid de mes bras tu parais si fragile,
Légère comme une plume, passereau gazouillant
Un ravissant murmure, délicieux babil
Eblouissant d’amour que seul un père ressent.

Légère comme une plume, passereau gazouillant,
Je te serre prudemment, plongé dans ton regard
Eblouissant d’amour que seul un père ressent,
Tes grands yeux océan où je vogue et m’égare.

Je te serre prudemment, plongé dans ton regard
Soulignant tendrement sur ta petite joue
Tes grands yeux océan où je vogue et m’égare
Perdu dans le sillage de ton sourire si doux.

Soulignant tendrement sur ta petite joue
D’un baiser délicat les yeux de ta mère
Perdu dans le sillage de ton sourire si doux
Eclatant en myriade d’éclats de rires stellaires.

D’un baiser délicat les yeux de ta mère
Héritage lapis où je plongeai fébrile
Eclatant en myriade d’éclats de rire stellaires
« Dans le nid de mes bras tu parais si fragile. »
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !