1
min

Oxymore

Image de RaGe

RaGe

7 lectures

1

Vous parlez dans votre silence.
Je vous trouve très éloquente!
Vous me regardez sans me regarder,
Vos yeux fixant au loin,
Pourtant fixés sur moi.
J'apprécie bien votre regard!
Vous vous bouchez les oreilles pour m'écouter.
Comme vous m'êtes très attentive!
Vous me donnez mauvaise mine pendant vous me souriez.
Vous avez bien du charme!
Vous êtes vraiment belle dans votre laideur.
Ça vous rend admirable!
Même si vous dormez, vous êtes encore éveillée.
Quelle somnolence!
Vous avancez toujours à reculons,
Vous progressez sûrement!
Quand vous donnez, vous prenez.
Vous êtes très charitable!
Vous aimez dans votre haine.
Vous avez bon cœur!
Comme vous êtes parfaite dans vos imperfections,
Vous gagnerez le paradis en Enfer!
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un silence assourdissant, un calme étourdissant, des rectos et versos, des clairs obscurs, des ubacs et adrets, des versants opposés, des inverses renversants, des vice versa, des avers et revers, des piles et faces, des faces cachées. Du vide, du plein, des pleins avides, des grains de papier, papier buvard, des grains polis en dégrossis, des traits grossiers bus d’un trait. Des sens, décence à contresens, des quatre temps à contretemps, des quatre saisons sans Vivaldi, des courants d’eau à contre-courant de l’air du temps, des vers, des pieds à contre-pied, à controverse, du rien, du tout et son contraire, un oxymore, oxymoron pour témoin, preneur de son, opposant-contradicteur deux en un, en deux temps, trois mouvements. Ceci n'est pas un commentaire mais c'est du vent et autant en apporte le vent et autant en emporte le temps.
·