OUBLIE

il y a
1 min
0
lecture
0
J'ai trop de choses à retenir
Et je me reconnais entre les flashs,
Et ces réflexions ne sont que pour me guider, avec mes fantasmes,
Mes autres vies me réclament parce que j'ai abandonné le passé,
Mais mon passé ne m'a pas abandonné et ma mémoire perdure.
Mon temps vieillit entre les mains d'une seconde,
Mon oubli se trouve dans la bouche d'un muet, et j'ai gardé mes mains de fille.
Donc, en me souvenant, je renais dans des multi-orgasmos !
Je tombe par terre pour récupérer ma mémoire, car ceux qui oublient sont condamnés
À répéter leur erreur passée !
Oublier, ce n'est pas être pensé, ce n'est pas partir, ce n'est pas comprendre,
C’est rencontrer une spirale, se souvenir de ce qui doit rester,
Autrement dit, vous devez déterrer ce qui était déjà laissé.
Mes souvenirs sont forts comme un arbre, ils sont dispersés et contradictoires, ils flottent
Ils agglutinent ensemble mes vertèbres coussinées !
Mes souvenirs montent et ne finissent jamais
Ce sont des combattants,
Et je me bats !
C’est une guerre latente,
Bien que ma victoire soit courte et ma défaite redoutée.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !