1
min

Opium

Image de K57

K57

10 lectures

0

Il faut avouer que sans alcool ou sans came
C’est passablement rasoir d’aborder Occam
Que ne pas être sous l’effet cantharide
Rend quelque peu la lecture de Kant aride
Je n’ai jamais parcourue celle de Lénine
Sans avoir pris ma dose de mescaline
Et ne plonge dans les livres de Berkeley
Lors chaque neurone saturé de Chimay
Et je me fends la rate et je me fends la gueule
En parcourant Socrate en dévorant Hegel.

0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Reclus depuis trente ans dans la tour de son château des Carpates, il s’attendait bien à ce qu’un jour, les écrits sulfureux qu’il publiait sous le boisseau, soient sanctionnés par la ...