1
min

Oh ! Toi merveille

Image de Agnès

Agnès

1 lecture

0

Quand le Mont Saint-Michel devient île,
La mer redevient elle,
Avec la toute puissance de ses vagues
Qui giflent de leur force, les rochers,
Déjà bien mangés par l'érosion.
Ils se laissent fouetter par le vent,
Comme réduits à la soumission.
Leur faiblesse ? L'immobilité.
Figés comme des sculptures de la nature
Comme des toiles accrochées à un mur.
Ils n'ont d'autre choix que de subir,
Le déchaînement de l'océan,
Les rugissements du vent.
La roche pourtant solide sur son piédestal
Se laisse faire comme une proie fragile.
Les éléments les attaquent dans ce milieu hostile,
Dans ce délire maritime infernal.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,