Odyssée

il y a
1 min
1 670
lectures
178
Lauréat
Jury
Recommandé

"L’écrit ça arrive comme le vent, c’est nu, c’est de l’encre, c’est l’écrit et ça passe comme rien d’autre ne passe dans la vie, rien de plus, sauf elle, la vie." Marguerite Duras  [+]

Image de Eté 2015
Le regard accroché aux briques de ce mur
Je ne pouvais marcher, vidée de ma nature,
Qui en brume verte perlait de ma prunelle
Pendant que mon âme se rêvait tourterelle.

Quittant ce scandaleux dédale de noirceur
Où la crapule atteint le plaisant voyageur
Je jetais aux orties la coupable incurie
Le jour étant venu de trouver l’infini.

Depuis je ne crains plus que verse le crachin
Sur mon visage offert à ce nouveau chemin
Où je croise charmée les plus beaux paysages
Qui viennent déposer en mon cœur ces voyages.

C’est vers d’autres contrées que mes rêves se logent
Cessant de m’arrêter au temps de ces horloges
Je vais crapahutant sur les ombres du temps
Où d’antiques pays reviennent constamment.

Sur la lande du ciel que le soleil caresse
De ses faisceaux de feu étalant leur richesse
Le sable et les dunes affleurent du désert
Où quelques hommes bleus révèlent leur mystère.

Pendant que des chameaux défilent sous mes yeux
Comme une mer havane aux remous merveilleux
Me voici devenir lumière pétillante
Naviguant sur les vents aux senteurs entêtantes.

Recommandé
178

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !