Ode à Victor Hugo

il y a
1 min
8
lectures
0
Nos nuits sont passées, il y a belles libellules,
Nos jours se sont finit, il y a déjà des siècles,
Quand Victor Hugo est passé au crépuscule.

Sur sa tombe vole toujours les papillons thècles,
Loin du caveau familial du Père Lachaise,
Dieu se recueille encore assis sur une chaise.

Minuit sonne ici, à Paris, sur les misérables.
Le Bruit singulier du clocher de Notre-Dame,
Me délivre de ma paresse, dieu d'érable.

L'auteur, écrivain, s'en est allé avec son âme,
Laissant au soleil le souvenir d'une plume,
Emporté par les romans, ouvrages d'écumes.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,