Ode à toi

il y a
1 min
0
lecture
0
Je ne suis qu'une rime,
Un démon sans sa noble reine.
Un chevalier sans son armure pour la protéger,
Seul l'écrin de ses bras ravit ce corps qu'est le mien,
l'étalon indompté par l'ennui.

Pourtant, à travers les âges et les siècles,
Je n’étais qu'un paladin luttant de coup d’épée et de cruauté.
Ma princesse sans était allé vers le ciel, comptant les nuages priant les dieux.

Doux cette douleur indescriptible le coup fatal,
je me suis voué au terrible destin d'une mort clandestine.
Un jour, une autre vie, nous nous reverront inlassablement liés,
dans le creux de nos draps souillé.
Alors les mots prononcés me reviendront, tel un souvenir de notre union.
« Si la vie un jour nous sépare, nous ne connaîtrons rien de celle-ci car notre amour fut de l'hiver un syndrome éternel.»
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,