Obscurité

il y a
1 min
18
lectures
0

Je suis né et depuis j'attends l'inspiration (et l'amour)  [+]

Noire la nuit est sombre, et pleine de terreur,
Recelant son horreur, et ses monstres dormants,
Et ses yeux lugubres, toujours ouverts au vent ;
Les phares de la nuit, tels des éclats de peur.

Aube et Crépuscule, prélude qui se meurt ;
Noire la nuit est sombre, et défiant le temps,
Accompagne la mort, avec les pluies de sang :
Les larmes de lune, dont vivre fut l'erreur.

Les harpies nocturnes, plantent griffes aux cœurs
À tous ceux qui dorment, oubliant dehors le vent ;
Noire la nuit est sombre, et elle hurle son chant,
Réveillant cadavres, à la putrifiée odeur.

La vie exorcisée, vivants sous la stupeur ;
Leurs âmes s'échappent, souffrant très lentement,
Cherchant la liberté, nuit douce, seulement,
Noire la nuit est sombre, et pleine de terreur.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,