Ô que je l'aime

il y a
1 min
9
lectures
2

Les mots sont pour moi des armes qui taisent les maux et leurs fléaux. Les mots sont tellement puissants au point d'empêcher que le monde se dirige dans un tombeau. Au-delà de tout, moi j'existe  [+]

Dans la foule de femmes répandant la ville,
Mes yeux se sont posés sur une douce perle,
Portant en elle seule la beauté de mille,
C'est pourquoi je déclare en ce jour qu'elle est belle !

Il y a des moments où le temps devient rebelle,
Quand le bonheur se cache et devient capricieux,
Je pourchasse le bonheur et c'est avec elle
Que j'acquiesce : oui, le temps est bel et bien précieux !

Temps rebelle, précieux, mais aussi malicieux,
Car surpris qu'il m'ait guidé vers cette conquête
Ardue comme celle du royaume des cieux :
Je l'aimais déjà et n'en faisais qu'à ma tête !

Si chaque Belle est prisonnière de sa Bête,
Ma perle est toute libre en me confiant son coeur ;
Ainsi, je serai bête de le rendre en miettes,
J'en suis le contenu et je le tiens à coeur !

Souvent tant de gens l'ont même pris pour ma soeur,
Mais ma détermination est restée la même ;
Je sais, c'était juste pour calmer mes ardeurs,
Impossible ! Tant que je vis, ô que je l'aime !
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,