1
min

Nuit Express... Saint-Valentin

209 lectures

10

Il y a un je ne sais quoi, qui me rend si vulnérable,
Lorsque le soleil couchant se verse sur mon âme,
Ton regard s'incruste sur ma peau, le baiser mortel,
Sourire espiègle, je lutte à me briser les ailes.

Tes mains cherchent, se perdent, s'entremêlent,
Je me débats douce effarouchée, pêle-mêle,
Combat et lutte des corps en éveil,
Odeur de suie charnelle embrasent nos sommeils.

Insoutenable violence qui me tressaille,
Je soupire et expire mon maudit désir,
Deviens féline et envoûtante juste à mon plaisir,
Domine l'amazone, mon ange... perdu,
Mon corps déchu est mis à nu.

A l'aube je te quitterai...
Amour d’un souvenir ému,
Repue de tes chairs et de ton sang,
Ne retiens pas ce moment révolu
Rendors-toi dans ces vapeurs du parfum défendu,
Opium du vice et décadence,
Charnels sévices de l’amour exclu.

Thèmes

Image de Zeste d'amour
10

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème