1
min

Nuit d'équinoxes

12 lectures

0

N'éteins pas la lumière
Je veux encore admirer la constellation de beauté
Sur le lacté de ton dos
Être l'étoile filant l'haleine de tes mots

Visiteur en corps, découvrir tes traits or
En mains adjacentes à tes courbes
Caressent l'épiderme soie
L'aquarelle de ton regard fiévreux d'émoi
Le feu de tes cheveux qui se penchent sur moi

L'ivresse de nos essences ciels qui coulent entre mes doigts
Curieux de ton profond ou je trace une voie
En langue fascinée , je murmure à ton bas
Cruelle délivrance dans le petit trépas
Et c'est dans l'arrogance que tu pleures aux éclats .

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,