1
min

Nuit citadine

Image de Svak

Svak

8 lectures

1

Gigantesques cyclopes à l’œil illuminé
Qui dessinent des ombres
Toutes disproportionnées dévorant les façades
Qu’elles envahissent le soir
Lorsque le soleil meurt
Qu’il permet aux étoiles délivrées de son joug
De sortir dans le ciel
Se moquant du tyran
De l’astre souverain
Avant que l’aube arrive et qu’il ne ressuscite.

Sur les places à l’écart des amis se retrouvent
Riant autour d’un verre
Profitant bienheureux de cette obscurité
Qui leur cache le visage
Et les rides nouvelles tracées dessus leurs fronts.

Des étudiants qui chantent
Roméo alcooliques dessous les beaux balcons
Des bourgeois de ce monde
Et nous regrettons Brel
Qui aurait sans nul doute
Dans un élan du cœur
Réservé quelque texte à ces ambiances nocturnes.

Il y a du raffut
Et en même temps ce calme
Cette tranquillité sombre épousant les contours
Des bâtiments de pierre.

De solitaires poètes qui errent dans les ruelles
Au hasard des pavés
Composant dans leurs têtes les écrits de demain
Des ivrognes titubants
A qui l’ébriété permet de faire chemin
Zigzaguant sans relâche
Afin de transformer ce parcours qu’ils connaissent
En petite aventure.

Nous remercions ce noir
Car si certains le craignent
Il permet néanmoins d’embellir le décor
Absorbant les immeubles et cachant l’horizon
Barbouillé de ciment.

Et devant ce spectacle
Ce théâtre quotidien des bizarreries humaines
On se dit qu’étrangement
C’est quand le jour décline et que la lune émerge
Que la cité se lève.

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Murielle Laurent
Murielle Laurent · il y a
un très beau travail
·
Image de Svak
Svak · il y a
Merci, et merci d'avoir pris le temps de me lire.
·