NUIT 1 : RIEN

il y a
1 min
1
lecture
0
Ma croix, ma mélancolie et mon incertitude,
Ils obscurcissent la lumière cachée de mon être.
Vibrant au rythme de mes larmes,
Je te cherche dans tous les recoins de mon âme,
Et Tu n'es pas là.
Tu as laissé un espace vide sur mon visage,
Maniant une angoisse douloureuse.
Maintenant, rien n'a vraiment d'importance...
Le flux de mes rêves apparaît,
Que j'ai caché sous ton oreiller,
Ma poitrine bat à la hâte
Et mes mains, comme des chênes de pierre,
Ils touchent votre ombre, qui glisse dans l'obscurité.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !