348 lectures

158 voix

FINALISTE
Sélection Jury

Chaque fois que tombe la nuit
Nox le noctambule s’ennuie.
Alors il marche, il déambule.
Il l’aime bien son crépuscule.
Le docteur a pourtant bien dit
Qu’à la qualité du sommeil
Trop se promener la nuit nuit.
Car dormir sur ses deux oreilles,
Nox le fait seulement le jour.
Un véritable oiseau de nuit,
Entend-il dire autour de lui.
Pour faire cesser cette gronde
Et intégrer le diurne monde,
Il faudrait qu’il habite là
Où le soleil brille toujours.
Chez les Inuits, là-haut, là-bas.
Ce lieu inouï existe-t-il ?
Et Nox sans nuit qu’y fera-t-il ?
Lui l’inoffensif noctambule
Se pourra-t-il qu’il déambule ?
L’important n’est-il pas pour lui
De vivre ses rêves la nuit ?

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019

Finaliste

158 VOIX

CLASSEMENT Poèmes

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
Un poème plein de fraicheur et de légèreté, tout en échos qui roulent et cascadent. Je Nox, ou je tambule... L'avis du médecin est un dilemme existentiel pour votre charmant insomniaque.
·
Image de Amelia Pacifico
Amelia Pacifico · il y a
J'aime beaucoup le conte de Nox !
·
Image de Flore
Flore · il y a
Nox, de jolis jeux de mots qui rappellent un peu Devos.
·
Image de Darius eff
Darius eff · il y a
Merci. Bien vu car je me suis inspiré de Raymond Devos qui disait "se coucher tard nuit"...
·
Image de Mahaut
Mahaut · il y a
Bravo, j'aime beaucoup le rythme et la musicalité de ce texte.
·
Image de Caroline Rota
Caroline Rota · il y a
Cela glisse sans heurt, en douceur... Tout mon soutien pour Nox !
Je vous invite, pour un sourire peut être, à découvrir "Mr Butt a disparu"... A bientôt :)

·
Image de Cedric Parageau
Cedric Parageau · il y a
S'il s'ennuie la nuit , je conseille à Nox de lire Darius Eff ... (et moi même aussi d'ailleurs) merci d'avance . a voté
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Quand je " lis Nox ", j'y crois dur comme fer ! Quelle balade poétique, bien écrite, bien romancée, qui invite à la rêverie, à la méditation contemplative et aux bons mots : il déambule de bulle en bulle, et dés que la nuit nuit il met son jour à jour et je vous donne mes trois voix tellement que j'ai adoré ce texte d'une parfaite maîtrise, et je m'abonne. Je suis nouveau, merci de soutenir contexte en compétition ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
·
Image de Corail Nelt
Corail Nelt · il y a
Une agréable balade nocturne :D
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Jolis jeux avec les mots, je vote !
Et vous invite sur ma page, j'ai deux textes en finale, merci...

·
Image de Laurence Bourgeois
Laurence Bourgeois · il y a
Avant le samedi noir qui nous attend, j’avais envie ce soir d’un peu de douceur… Je suis allée investiguer du côté des meilleurs poèmes, histoire de rêver un peu. Je dois dire, Darius, que j'ai retrouvé dans votre texte quelque chose qui ne vous parlera peut-être pas, mais qui m'a terriblement rappelé un livre que je lisais enfant, "Monsieur Bonhomme et Monsieur Malpeur", ce dernier ayant peur de la nuit... Je vote*** pour les souvenirs, et pour l'émotion que votre texte dégage. Merci.
Si vous avez le temps ce WE de (re)faire un tour à « La piscine », en finale de la catégorie « Nouvelles », je vous donne le lien : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-piscine-4
Votre avis m’intéresse. Merci, bonne soirée et bonne chance pour la finale ! Laurence

·
Image de Darius eff
Darius eff · il y a
Merci pour ce que vous dites et tant mieux si Nox a suscité chez vous une émotion, quelle qu'elle soit. Quand un texte plait ou touche, il n'appartient déjà plus à son auteur.
Je suis allé plonger dans votre piscine et j'ai bien aimé le jeu de mots. Et si je comprends, ça a été le point de départ de l'écriture de votre texte. J'aime bien l'idée ou la démarche. Pour ma part, c'est "nuit nuit" qui a été le point de départ de Nox et que j'avais entendu il y a longtemps dans un sketch de Raymond Devos.
Comme mon avis semble vous intéresser, je vais m'autoriser (broum broum) quelques commentaires bienveillants évidemment.Ça fait toujours du bien d'entendre des compliments mais ça ne fait pas forcément avancer. On est tous là à écrire, à tenter d'écrire dans l'espoir de toucher l'autre, voire de lui plaire. Ce qui suit, c'est juste mon avis, c'est-à-dire pas grand-chose. Peut-être que dans le titre, vous pouviez annoncer la couleur avec un truc du genre "Devait-elle ce secret taire ?" ou "Fallait-il ce secret taire ?". Ensuite -ça n'est qu'un point de vue- donner plus de détails sur la psychologie du personnage, une subalterne insignifiante toujours au service de l'autre, que personne ne remarque, qui se nourrit de cancans et qui se défoule sur les forums. Alors quand elle tient ce scoop (Dépault va être viré), d'un seul coup, elle réalise qu'elle va pouvoir intéresser ses collègues, être dans la lumière, et pourquoi pas aller le dire à Dépault lui-même (qui semble être la star de la boîte) pour provoquer chez lui un choc dont il ne se remettra sûrement pas et assister à son effondrement dans une sorte de jubilation intérieure malsaine derrière une mine faussement compatissante...
Maintenant c'est votre avis qui m'intéresse. Il est important de s'exprimer librement sans heurter l'autre car je sais combien un texte qu'on a écrit fait partie de nous ou en est un prolongement.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire "La Piscine". Merci.

·